Master thesis

Permanent URI for this collection

Browse

Recent Submissions

Now showing 1 - 20 of 382
  • ItemOpen Access
    Effet de la contrainte saline sur les processus de germination et de croissance de la laitue
    (Université Mohamed Boudiaf - M’Sila, 2024-07) DIF Dallal et BOUALAG Nour el nahar nousayba. Enc/ HADJ KOUIDER Boubakr
    La salinité affecte la germination des graines, qui est une étape cruciale dans le cycle de développement des végétaux supérieurs. Plusieurs approches sont utilisées pour améliorer la germination et la croissance des plantes et augmenter leur tolérance à la salinité. L'amorçage des graines est l'une des méthodes physiologiques qui améliore la germination, l’émergence, et la croissance en conditions de stress abiotiques tel que la salinité. Cette étude s’inscrit dans cette optique et a pour objectif d’étudier l’influence du stress salin (NaCl) sur la germination, l’émergence et la croissance de la laitue, ainsi que les conséquences de l’amorçage (hydroamorçage, et l’haloamorçage avec CaCl2et KNO3) sur la germination, la croissance et l'accumulation de certaines composantes de cette espèce. Les résultats montrent que la salinité de 100 mM NaCl affecte la germination de la laitue. La variété Abondance" est plus tolérante à la salinité à ce stade. L’amorçage permet d’avoir une meilleure germination, une meilleure croissance et une meilleure synthèse et accumulation des chlorophylles "totale", a et "b" et en proline en conditions favorables (0 mM NaCl) et en conditions de stress salin (100 mM NaCl). L’effet améliorateur de l’amorçage est plus prononcé chez la variété "abondance", elle-même plus tolérante à la salinité par rapport aux deux autres variétés. L’haloamorçage par le CaCl2 et le KNO3 est plus performant par rapport à l'hydroamorçage. Ce travail permet de conclure que l'amorçage des graines peut être très efficace pour l’amélioration de la production de la laitue, et en particulier dans des conditions salines défavorables. La variété "Abondance" peut être recommandée dans les programmes de sélection pour la tolérance au stress salin.
  • ItemOpen Access
    Etude de la Variabilité Morphologique et physiogique du Pistachier de l’Atlas (Pistacia atlantica) dans les Régions Arides (Reserve naturelle EL MERGUEB,M’Sila)
    (Université Mohamed Boudiaf - M’Sila, 2024-07) HAMADI CHOUROUK. Enc/ SMAILI YASMINA
    Le pistachier de l’Atlas (Pistacia atlantica), arbre rustique, endémique de l’Afrique du Nord. Il contribue à la conservation des sols et aux programmes de reforestation et de reboisement dans les zones arides et semi-arides. Cette étude a concerné une population du pistachier de l’Atlas localisée dans la réserve naturelle d’El Mergueb dans la Wilaya de M'sila. Elle a été menée pour déterminer la variabilité morphologique et physiologique de l'espèce dans les régions à bioclimat Aride. Au total, 17 caractères ont été déterminés pour les mesures biométriques et physiologiques des arbres, des feuilles et des fruits. Les résultats ont montré des différences significatives entre nos valeurs obtenus et les résultats mentionnés dans la littérature obtenus qui peuvent être dues aux facteurs climatiques.
  • ItemOpen Access
    Caractérisation physiologique de la luzerne (Medicago sativa L.) sous stress salin
    (Université Mohamed Boudiaf - M’Sila, 2024-07) SALMI Ichrak et BOUDRAA Miyyada Enc/ M. TORCHIT Nadir.
    L’objectif de cette étude est la caractérisation physiologique et morphologiques chez trois variétés de luzerne deux introduites à savoir speed et CF101 et une locale Temacine. Pour la teneur en proline , une réponse proportionnelle avec le niveau du stress appliqué est observée chez la variété speed , néanmoins chez la variété Temacine une diminution de la teneur en proline s’enregistre à partir de 100Mm en NaCl, Chez la variété CF101 les plus grandes teneurs sont induites par le niveau 100 mM puis une diminution s’enregistre . Pour l’accumulation en sucres totaux une accumulation linéaire avec l’intensité du stress est exprimée chez la variété CF101, Chez la variété SPEED des variations importantes sont enregistrées notamment aux concentrations 100 et 150mM en Nacl, chez Temacine une accumulation linéaire s’enregistre à partir de 100mM en NaCl pour atteindre les plus grandes teneurs évaluées à 30.57 μ/100mg de MF à 200mM en NaCl .la caractérisation morphologique chez les trois variétés de luzerne vis-à-vis du stress salin a pu révéler l’effet néfaste de la salinité sur le nombre de feuilles . Le NaCl a provoqué une chute de la longueur de la partie aérienne et racinaire chez les trois variétés analysées, en revanche les racines de la variété Temacine montrent une certaine stabilité lorsque la salinité du milieu augmente. Pour le poids sec un comportement identique a été enregistré chez les deux variétés Temacine et CF101 avec une stimulation du poids sec à 50Mm en NaCl puis une diminution notable qui va dans le sens du stress
  • ItemOpen Access
    Impact des pratiques agricoles sur la concentration en nitrates d’une nappe alluviale : Cas de la nappe de Boussaâda, Sud Est Algérien
    (Université Mohamed Boudiaf - M’Sila, 2024-06) MOKHTARI Chahira. Enc/ M. AMROUNE Abdelouahab
    Impact des pratiques agricoles sur la concentration en nitrates d'une nappe alluviale : cas de la nappe de Boussaâda, sud est algérien Ce travail comporte l'étude de la qualité physico-chimique des eaux souterraines de la plaine de Bou Saada et la cartographie de la distribution des principaux éléments chimiques à l'aide du logiciel de cartographie Surfer 19.2. Les éléments de chlore, de sulfate et de sodium proviennent principalement des formations évaporitiques et l’influence du Chott El Hodna au Nord de la plaine. La haute concentration des nitrates est attribuée à l'utilisation excessive d'engrais organiques et chimiques par les agriculteurs. En effet, les eaux d’irrigation sont d’une qualité médiocre, utilisables seulement pour l'irrigation de cultures tolérantes aux sels, sur des sols bien drainés ou de bonne perméabilité, avec une salinité qui doit être contrôlée.
  • ItemOpen Access
    Étude des fluctuations des populations des thrips (Thysanoptera) sur culture de la carotte dans la région de M'sila.
    (Université Mohamed Boudiaf - M’Sila, 2024-07) BOUKHENISSA IKram et MERZOUG Marwa. Enc/ M. MIMECHE Fateh
    Face aux dégâts importants causés par les thrips (Thysanoptera) sur la culture de la carotte (Daucus carota), cette étude visait à réaliser un inventaire qualitatif et quantitatif de ces ravageurs dans la principale région productrice algérienne, El Sagia (wilaya de M'sila). L'échantillonnage sur le terrain du 29 février au 7 avril 2024, effectué à l'aide de pièges chromatiques engluants de couleurs contrastées (plaquettes jaunes/bleues et bassines jaunes/bleues), a permis de recenser 10 espèces de thrips inféodées à la carotte. Parmi elles, Aelothrips fasciatus (73,37%) et Liothrips tractabilis (13,04%) étaient prédominantes, accompagnées des ravageurs économiques majeurs Frankliniella occidentalis et Thrips tabaci, vecteurs de viroses. L'analyse des indices écologiques clés (richesse taxonomique, indice de diversité de Shannon, dominance, équitabilité) a révélé une entomofaune diversifiée. L'étude des indices de similarité entre dates et l'analyse factorielle des correspondances ont mis en évidence des préférences chromatiques distinctes formant trois groupes thrips-couleurs, avec une attractivité marquée d'A. fasciatus pour toutes les couleurs tandis que T. tabaci préférait le bleu. Ces résultats inédits sur la biodiversité, l'écologie et les préférences des thrips ravageurs dans cette zone apportent des connaissances fondamentales pour l'élaboration de stratégies de lutte intégrée ciblées et durables contre ces insectes nuisibles majeurs pour la filière carotte en Algérie.
  • ItemOpen Access
    Etude ethnobotanique et facteurs de production de quelques plantes médicinales de la région de Sidi Aïssa.
    (Université Mohamed Boudiaf - M’Sila, 2024-06) Abbas Aym en zakaria abde settar. Enc/ Melle.Madani Djamila
    Dans cette étude ethnobotanique, six sites (Sidi Aissa ville, village Djaafra, Bouti Sayeh ville, Guetfa, Bani Ilman et Boumlock) des points cardinaux de la région de Sidi Aissa ont été ciblés. Cinq plantes médicinales ont été choisies afin de recenser leurs usages non seulement thérapeutiques mais aussi culinaires par la population locale. L'objectif est de mettre en valeur les savoirs et savoir-faire populaires et d'établir un catalogue des plantes médicinales et alimentaires. Les résultats obtenus indiquent que l'utilisation de ces plantes varie significativement selon le niveau d'éducation, le milieu de vie, le revenu et le statut matrimonial. Les personnes analphabètes (47%) et celles résidant en milieu rural (78%) sont les plus enclines à recourir aux plantes médicinales. Cette tendance est également marquée parmi les individus dont le revenu est inférieur à 15 000 DA (71,43%) et parmi les personnes mariées (81%). En termes de pratiques thérapeutiques, 59,50% de la population locale s'appuie sur la médecine traditionnelle, tandis que 40,50% privilégie la médecine moderne. Les perceptions de l'efficacité des plantes médicinales sont largement positives, avec (50.22) les trouvant efficaces La récolte des plantes médicinales s'effectue principalement durant l'été et le printemps, avec une préférence pour le feuillage (73,9%). La majorité des utilisateurs (90,8%) sèchent les plantes à l'obscurité. Les affections du tractus gastro-intestinal sont les plus couramment traitées (40,3%), et l'administration orale est la méthode la plus répandue (67,4%). Les principales motivations pour l'utilisation des plantes médicinales sont leur efficacité (56,90%) et leur coût réduit (33,4%). Toutefois, les doses administrées sont souvent imprécises, une dose quotidienne étant généralement dispensée aux adultes (57,1%) et aux enfants (93,9%). Enfin, les plantes médicinales sont également intégrées dans la cuisine, notamment dans les soupes, les assaisonnements et les sauces.
  • ItemOpen Access
    "Morphological Characterization and Identification of Olea europea L. Olive Ecotypes in the Bordj Bou Arreridj Region, Algeria"
    (Université Mohamed Boudiaf - M’Sila, 2024-06) Sebbane Nour Elhouda. Enc/ Mr. SAAD Ahmed
  • ItemOpen Access
    Impact des dispositifs d’aide de l’état sur le développement des élevages bovins laitiers à la région de M'sila.
    (Université Mohamed Boudiaf - M’Sila, 2024-07) Bahlouli Basma et Batta Sabrine. Enc/ Hocine Guermah
    Notre étude vise à évaluer l'impact des aides d'État sur le développement de l'élevage bovin laitier dans la wilaya de M'Sila. Une enquête a été menée auprès de 50 exploitations entre mai 2023 et différentes régions de la wilaya. Les résultats révèlent que 64 % des éleveurs bénéficiaires ont entre 20 et 40 ans et que 76 % ont un niveau d'éducation moyen ou secondaire. De plus, 36 % de ces éleveurs ont suivi des formations spéciales, et en moyenne, 52 % de la main-d'oeuvre est familiale après le financement par les dispositifs CNAC et ANADE. Concernant les installations, 96 % des étables respectent les normes d'élevage, tandis que seulement 4 % ne les respectent pas après le financement. Après le financement, 74 % des éleveurs possèdent des tracteurs, tandis que 26 % n'en possèdent pas. La taille moyenne du cheptel bovin laitier est de 27 têtes, pour un total de 1341 têtes, dont 90 % sont des vaches laitières, principalement de race Montbéliard (38 %) et Holstein (48 %) après le financement. Les exploitations ont une superficie totale de 986 hectares, dont 337 hectares sont tent pour un changement quotidien de la litière après le financement. De plus, 99 % du cheptel est utilisés pour la SAU et 649 hectares sont en jachère. Les cultures les plus courantes incluent la luzerne. L'alimentation repose principalement sur la distribution d'ensilage enrubanné (10 à 40 kg/jour/troupeau). En ce qui concerne la reproduction, 42 % des éleveurs optent pour la monte naturelle, 42 % pour la monte naturelle avec insémination artificielle et 16 % pour l'insémination artificielle après le financement. L'âge des génisses à la première saillie et au premier vêlage reste constant avant et après le financement, à 18 et 27 mois respectivement. La production laitière varie entre 10 et 40 litres selon la race et l'alimentation. En matière d'hygiène, 60 % des éleveurs opvacciné après le financement pour la prophylaxie sanitaire. En ce qui concerne le mode de financement, 66 % des éleveurs optent pour un financement mixte, suivi de 34 % pour un financement triangulaire. Ces résultats témoignent de la rentabilité des dispositifs d'aide de l'État pour le développement durable des exploitations laitières.
  • ItemOpen Access
    Élimination de du Bleu Cibacron par la photolyse et leur son impact sur la chimie verte
    (Université Mohamed Boudiaf - M’Sila, 2024-07) THAMEUR LEILA FERAHTIA ROFYA. Enc/ CHENNA .M
    Ce travail est une contribution au traitement de la pollution causée par les colorants textiles, certains polluants présents dans ces eaux de rejet comme les colorants, sont considérés comme récalcitrants aux méthodes physico-chimiques, classiques et très peu biodégradables. Il est concerné l'utilisation de divers processus d'oxydation avancée pour traiter les colorants textiles. Ces processus génèrent des espèces très actives et oxydantes à partir de radicaux hydroxyles OH capables d'oxyder toute molécule organique jusqu'à la phase de dégradation finale, c'est-à-direla transformation en dioxyde de carbone et en eau. Notre objectif dans cette étude est de confirmer l'efficacité et l'importance de ce processus en chimie verte respectueuse de l'environnement.
  • ItemOpen Access
    Diagnostic des exploitations agricoles au niveau de la zone de mise en valeur de la région Sud de la wilaya de M’Sila.
    (Université Mohamed Boudiaf - M’Sila, 2024-07) Boudina Abla Enc/ Madani Djamila
    Ce mémoire traite de l'étude du diagnostic des exploitations agricoles dans la zone de mise en valeur de la région Sud de la wilaya de M'Sila. Bien que l'agriculture soit partiellement développée dans la zone d'étude, l'environnement dégradé a empêché les résultats attendus. Cela pose des contraintes pour les exploitants dans la réalisation de leurs objectifs. Les techniques d'exploitation agricole non appropriées utilisées par les exploitants, associées aux effets des phénomènes climatiques extrêmes, entraînent une dégradation continue du potentiel productif des terres agricoles et de l'environnement en général. Les problèmes et contraintes des activités agricoles dans la zone d'étude sont variés, notamment l'insuffisance des infrastructures et des matériels agricoles, l'augmentation du coût de la production, les problèmes liés à l'irrigation, le manque d'équipements agricoles, le manque d'électricité, le faible niveau d'instruction, la propriété foncière et les droits fonciers des exploitants, etc. En résumé, les résultats ont montré que, d'une part, la région généralement a une potentialité naturelle et socio-économique importante, et d'autre part, elle est affectée par plusieurs contraintes, tant au niveau de l'exploitant que de l'environnement naturel ou administratif
  • ItemOpen Access
    Etat de lieu sur la céréaliculture dans la Wilaya de M'Sila.
    (Université Mohamed Boudiaf - M’Sila, 2024-07) HELLALI Hadda et DJERAR Djehina Enc/ TIR Chafia
    A travers notre mémoire qui porte sur état de lieu sur céréalicultue dans la wilaya de M'sila, ce travail consiste en une étude diagnostique et analytique de 50 exploitation enquêtées et concernées par la culture céréalière dans différentes régions de M'sila. Cette étude vise à connaître le parcours technique appliqué par les agriculteurs à ces exploitations et à connaître son impact sur la production de semences sélectionnées pour les cultures céréalières, et ces procédures sont liées à l'étendue de la gestion des moyens de production, à l'analyse économique et agricole. De la région, et en identifiant tous les obstacles fondamentaux auxquels sont confrontés les agriculteurs et qui entravent le développement de cette branche céréalière, tels que : (l'eau d'irrigation est le facteur fondamental auquel sont confrontés la plupart des agriculteurs de la région), et aussi le manque de sensibilisation pour suivre le chemin technique de les ingénieurs agronomes et effectuent des analyses du sol et de l'eau, et l'impact du climat. Tous ces obstacles ont un impact négatif sur la production, et il est à noter que des subventions initiales sont accordées à la culture du blé et de l'orge en raison de leur lien avec l'homme et le bétail. Nutrition, notamment la bonne adaptation de la culture de l’orge aux conditions climatiques de la région.
  • ItemOpen Access
    Etude caractéristique des sols de l'Est de la wilaya de M'Sila.
    (Université Mohamed Boudiaf - M’Sila, 2024-07) GHADBANE Abir. Enc/ TIR Chafia
    Ce mémoire a pour objectif principal d'étudier les caractéristiques et les propriétés physiques, chimiques et biologiques des sols de l'Est de la wilaya de M'sila. Les résultats trouvés montrent que nos sols présentent : * Une texture argilo-limoneuse. * Une humidité qui augmente vers la profondeur. * Forte alcalinité avec un complexe argilo humique désaturés. * Faible à moyenne salinité. * Taux élevés de calcaire. * Un léger pourcentage de gypse. * Porosité moyenne à élever. Ce qui nous amène à donner les recommandations suivantes : L’amélioration des sols calcaires par des apports de MO et l’utilisation d’amendements appropriés, suivit des pratiques d’irrigation et de drainage judicieuses, chois des cultures adaptées aux sols calcaires et surveillance régulière du pH.
  • ItemOpen Access
    Evaluation de la qualité microbiologique du lait de chèvre dans la région de M’sila.
    (Université Mohamed Boudiaf - M’Sila, 2024-07) BENGHADA Fahima et SEAYED Ahlame Enc/ MAMMERI Adel
    Cette étude visait d’avoir un apperçu sur la qualité microbiologique du lait de chèvre provenant de quelques exploitations caprines de la wilaya de M’sila. Dans cette vision, on a visité six élevages caprins pour prélever des échantillons de lait collectif, à partir des régions de: Souamaa, Metarfa, Medjedel, El’Hamel et Khoubana. Puis, au niveau du laboratoire des sciences agronomiques, on a réalisé une recherche et un dénombrement de la flore aérobie mésophile totale (FTAM) par culture sur milieu PCA et de la flore mycosique par culture sur Sabouraud. Les résultats ont montré que la valeur du dénomrement des FTAM, sont conformes aux normes du JORA (Juillet, 2017). Après l’utilisation du logiciel SPSS version 26. et l’application du test de corrélation de Kindall (p ≤ 0,05) entre la variable « Ferme » et la variable « niveau de contamination du lait cru par la FTAM», aucune corrélation significative n’a été détectée entre les deux variables, ce qui pourrait être dû à un échantillon réduit. Aussi, on a pu identifier des champignons lévuriformes du genre Candida sp. et des champignons de couleur noire du genre Penicillium sp. Les résultats de cette étude soulignent l'importance des bonnes pratiques d'élevage, de traite et de manipulation pour garantir la sécurité microbiologique du lait de chèvre.
  • ItemOpen Access
    Effet de la ration sur la qualité du lait de chèvre dans la région de M’Sila
    (Université Mohamed Boudiaf - M’Sila, 2024-07) BECHELALEG Fatiha et DJENAOUI Roufida Enc/ M. BAA A.
    L’objectif de cette étude est d'examiner l'effet de la qualité de l'alimentation fournie aux chèvres sur la quantité et la qualité du lait produit dans la région de M’Sila. Pour ce faire, quatre fermes de différentes zones de la wilaya (Berrheni, Ain Khadra, Souamaa, M’tarfa) ont été visitées, où une enquête basée sur un questionnaire a été réalisée pour recueillir le maximum d'informations sur les pratiques d'élevage et de production, en particulier sur l'alimentation et les plantes consommées par les chèvres dans chaque région. Nous avons prélevé 20 échantillons de lait de différentes races de chèvres et analysé leurs composants à l'aide du Lactoscan, tels que les protéines, les graisses et la densité, en plus de surveiller la qualité des aliments fournis . En conclusion, certaines fermes satisfont pleinement les besoins nutritionnels des chèvres, contrairement à d'autres. Cela montre qu'une alimentation équilibrée et riche en nutriments conduit à une augmentation de la production de lait et à une amélioration de sa qualité. De plus, la diversité des aliments contribue à mieux répondre aux besoins nutritionnels des chèvres, ce qui se traduit positivement par une augmentation notable de la teneur en protéines, en graisses et de la densité totale du lait. La diversité des composants de l'alimentation et leur contenu équilibré en protéines, glucides et graisses améliorent la productivité des chèvres et la qualité du lait.
  • ItemOpen Access
    Contribution à l’étude des systèmes d’élevage des petits ruminants dans les zones péri-sylvicoles : Cas de la forêt de Djebel Messaâd, wilaya de M’Sila.
    (Université Mohamed Boudiaf - M’Sila, 2024-06) BEN BOUDINA Ahmed et GERID Merouane Enc/ M. HADBAOUI Ilyes
    Cette étude approfondit notre compréhension des systèmes d'élevage des petits ruminants dans les zones péri-sylvicoles de la forêt de Djebel Messaâd. Les résultats les plus importants révèlent la prédominance d'éleveurs d'âge moyen, la présence de troupeaux de taille modérée et la diversification des activités d'élevage avec l'inclusion de l'élevage bovin et avicole. Les pratiques de gestion et d'alimentation révèlent une utilisation généralisée d'aliments concentrés, notamment des mélanges d'orge et de son de blé. Les recommandations découlant de cette étude visent à soutenir la transmission intergénérationnelle des connaissances et des pratiques d'élevage, à promouvoir l'implication des jeunes éleveurs et à sensibiliser les éleveurs aux bonnes pratiques d'alimentation. Ces résultats offrent une base solide pour la planification de mesures de développement agricole et rural adaptées à la région, en vue de promouvoir des systèmes d'élevage durables, économiquement viables et respectueux de l'environnement.
  • ItemOpen Access
    Flore arvensale de quelques cultures au sud de la région de BOUSAADA (Faidh El Khail – Commune de Mohamed BOUDIAF)
    (Université Mohamed Boudiaf - M’Sila, 2024-07) DJABARI Al-Amin Enc/ M. SARRI Djamel
    L’objectif de l’étude du périmètre agricole de Faidh El Khail, situé au sud de la wilaya de M’Sila et précisément au sud de la commune de Mohamed Boudiaf, est un agroécosystème aride appartenant à la zone steppique, où un inventaire des adventices concurrentes certaines cultures pratiquées : deux cultures vivrières (blé dur et orge) et une culture fourragère (luzerne) a été mené. Suivant un échantillonnage non probabiliste systématique-subjectif mené sur trois cultures avec six répétitions, l’inventaire a décelé 27 espèces d’adventices pour 24 genres et relevant de 10 familles botaniques dont la culture de luzerne est apparue la plus envahit et celle du blé dur demeure la moins sale. Les thérophytes sont majoritaires et chorologiquement l’élément méditerranéen est dominant. L’analyse des mauvaises herbes et leur nuisibilité évaluée par un indice partiel de nuisibilité (I.P.N.) et une fréquence relative élevés tout les deux, a décelé 09 espèces appartenant à trois groupes et qui peuvent être potentiellement nuisibles et envahissantes vis-à-vis des cultures en place où l’analyse numérique a permis de confirmer des espèces spécifiques en relation avec leur milieu de culture.
  • ItemOpen Access
    Contribution à l’étude des systèmes d’élevage des petits ruminants dans les zones péri-sylvicoles : Cas de la forêt de Moudjbara, wilaya de Djelfa.
    (Université Mohamed Boudiaf - M’Sila, 2024-07) ABDELHAFID Chafika et DAHIA Israa En/ M. HADBAOUI Ilyes
    Ce mémoire examine les systèmes d'élevage des petits ruminants dans la région de la forêt de Moudjbara, en se concentrant sur la caractérisation des exploitants, la structure des troupeaux et les contraintes réglementaires. Les résultats indiquent une prédominance des éleveurs âgés de 41 à 65 ans, avec une émergence de jeunes éleveurs. Les troupeaux présentent une diversité en termes de taille et d'objectifs économiques, avec une dominance de l'élevage des ovins à l’ordre de 86%. Les résultats soulignent la nécessité de programmes de soutien ciblés pour les jeunes éleveurs et de mesures visant à renforcer la conduite d'élevage et la santé animale. Deux modes d’élevage sont identifiés, distingués par la mobilité des troupeaux ; les éleveurs sédentaires (40%), et les éleveurs semi-sédentaires transhumants (60%). Par contre suivant l’usage de ressources pastorales de la forêt, deux systèmes sont identifiés ; un système agro-sylvo-pastoral (88%), et un système agro-pastoral (12%). L’amélioration des conditions de vie des exploitants de la forêt de Moudjbara (éducation, santé, accès à l’eau) semble des pistes de d’aménagement en parallèle des actions d’aménagement sylvicoles.
  • ItemOpen Access
    Optimisation de la production de cultures Fourragères dans un environnement aride : Le cas de périmètre irrigué de Maadher Boussaâda
    (Université Mohamed Boudiaf - M’Sila, 2024-06) BENCHELALI, Khaoula. Rap/ Mr. SAAD Ahmed
    Une enquête menée durant la saison agricole 2023/2024 sur 15 exploitations agricoles au périmètre irrigué de Maadher Bousaâda, a révélé un système de production fourragère dynamique, malgré des défis liés à l'âge des agriculteurs et à la rareté de la main-d'oeuvre. Les pratiques culturales, majoritairement basées sur le labour et la fumure organique/urée, privilégient l'avoine et la luzerne, tandis que le sorgho offre une alternative pour la production de biomasse et d'ensilage. La diversification des cultures est une stratégie courante, avec des doubles ou triples cultures pour optimiser les ressources. La production animale, dominée par l'élevage bovin laitier, témoigne d'une spécialisation du territoire. L'analyse SWOT révèle un fort potentiel de développement du périmètre irrigué d'El Maadher Bousaâda pour la production de cultures fourragères, malgré des défis liés aux ressources en eau limitées, à l'insécurité foncière, au manque de capitaux et de connaissances techniques, et à la pénurie de main-d'oeuvre qualifiée. Pour maximiser le potentiel de la région et optimiser la production de cultures fourragères dans ce contexte aride, des politiques de gestion durable de l'eau, un accès amélioré au financement, des renforcements des capacités techniques des agriculteurs et des initiatives pour encourager la relève agricole sont nécessaires. L'association de la recherche scientifique aux besoins des agriculteurs permettrait de développer un système agricole plus durable, plus rentable et plus résilient dans la région d'El Maadher Bousaada.
  • ItemOpen Access
    Caractérisation de quelques grandes exploitations bovines laitières dans la région de M'Sila.
    (Université Mohamed Boudiaf - M’Sila, 2024-07) DOGHA, Imane. TITRAOUI, Mariya
    Dans le but de la caractérisation des exploitations intensives des bovins laitiers dans la région de M'sila, un enquête ont été menée durant la période allant du mois de Avril au mois de Juin 2024 sur 25 exploitations disposées sur 6 daïras de la wilaya de M'sila. Totalisant un cheptel de 4245 têtes bovines, dont 3259 vaches laitières. Après traitement des données que nous avons obtenues, il ressort que 68% des éleveurs ont un âge compris entre 35-55 ans et que 44 % de ses éleveurs ont un niveau d’instruction moyen. Toutes les éleveurs considèrent que l’activité de l’élevage est une activité principale. La structure génétique du cheptel bovin laitier est dominée par la race laitière Holstein avec un pourcentage de 31 %, suivi par la Montbéliard avec un pourcentage de 20 %. La production laitière moyenne est estimée à 25 litres par jour par une vache. Concernant la reproduction, 92 % des éleveurs ont recours à la saillie naturelle. La luzerne est la culture principale en raison de sa qualité très recherché qui permet de bons rendements laitiers. Les élevages bovins qui participent d’une manière palpable dans l’amélioration de la production laitière dans la région, sa développement nécessite la collaboration de tous les acteurs de la filière.
  • ItemOpen Access
    Les adventices inféodées à l’olivier mené en système intensif à Khetouti Ced El Djir (Wilaya de M’Sila)
    (UNIVERSITE MOHAMED BOUDIAF - M’SILA, 2024-06) BOUDRAA, Raouia. ABDELKANI, Zahra
    Notre étude visait à identifier et enregistrer les mauvaises herbes nuisibles associées aux oliviers dans une zone agricole sèche et irriguée de la province de M'Sila.- Municipalité de Khattouti Ced El-Djir - au cours du printemps 2024. La connaissance des plantes nuisibles grâce à un échantillonnage systématique et non probabiliste a fourni 26 espèces de mauvaises herbes nuisibles réparties en 24 genres et 15 familles de plantes. Les thérophytes sont des plantes annuelles plus abondantes, et l'élément global au sens large domine la répartition phytogéographique.L'analyse des adventices a donné des adventices spécifiques à l'olivier en un an, telles que : Diplotaxis tenuifolia (L.) DC et pour l'olivier en deux ans : Cynodon dactylon, Sonchus asper, Peganum harmala, Spergula arvensis Les mauvaises herbes communes dans les deux cultures avec un coefficient de dommage partiel élevé et une fréquence relative élevée sont : Beta vulgaris, Suaeda nigra, Melilotus indicus, Medicago polymorpha, Malva pusilla, Dittrichia graveolens, Silybum marianum. L'analyse numérique des résultats a confirmé l'existence d'espèces végétales particulières liées au substrat de culture.